Grisaille et Emaillage

grisaille et modelé

La grisaille: existe depuis le XIIe siècle, c'est une peinture vitrifiable composée d'un fondant et d'oxydes métalliques. Sa couleur est souvent noire ou brune.

Son aspect est plus ou moins opaque suivant la quantité de diluant ajouté dans le mélange (vinaigre, eau). Au XIVe siècle apparait le jaune d'argent (sel d'argent) " voir les fleurs de lys dans l'exemple ci-contre".

l’Émail: est une peinture vitrifiable utilisée au XVIe siècle donnant une coloration translucide et brillante présentant en surface une légère épaisseur lisse. Grisaille et émaux sont cuits entre 550° et 580° (sauf exception).
L’émail apparaît vers 1500 av. JC. C’est une substance vitreuse qui est constituée d'un produit incolore, le fondant, que l'on teint dans la masse grâce à l'adjonction de certains oxydes métalliques. Généralement appliqués sur les faces externes des vitraux, ils apportent une couleur supplémentaire à celle du verre. Le Jaune d'argent fait partie de la famille des couleurs de cémentations.

HISTORIQUE
Le jaune d'argent apparaît en occident au début du XIVe siècle.
Le plus ancien représenté dans des vitraux est visible dans les verrières de l'église paroissiale Saint-Pierre du Mesnil-Villeman (50450), ils datent de 1313. A la même époque, la qualité des verres s’améliore, ils sont plus fins, plus réguliers et plus limpides. Certaines verrières vont pouvoir s’éclaircir grâce à l’utilisation de verres incolores. Le jaune d'argent révolutionne la technique du vitrail et de la peinture sur verre. On peut désormais ajouter la couleur jaune sur une même pièce de verre sans la séparer par un Plomb.

Email

On se sert du jaune d'argent pour colorer les chevelures, les bijoux, les couronnes, les sceptres et les éléments architecturaux, les vitreries ornementales de losanges et les fenêtres en grisaille décorative dont certains détails sont rehaussés de jaune d'argent. Au XVIe siècle, les peintres verriers maîtrisent parfaitement l'emploi de cette cémentation et l'utilisent pour représenter des ombres sur des vêtements.
Une peinture sur verre incolore dite « vitrail en camaïeu » se développe ; réalisée à la grisaille brune et rehaussée de jaune d'argent et de sanguine. Exemple : la galerie de Psyché au château de Chantilly. Ce genre de peinture en camaïeu apparaît dès le XIVe siècle dans les vitraux civils.

COMPOSITION  Sels d'argent (sous forme de sulfure, chlorure ou nitrate+cément ocre ou argile calcinée).

LA CARNATION  Dans les arts graphiques, la carnation désigne la coloration donnée aux chairs (visages, mains, etc...). Les termes « sanguine », « Jean Cousin » et « carnation » ont été utilisés pour qualifier différents types de peinture sur verre dont la coloration varie du ton chair au brun en passant par des rouges brique ou sang. On retrouve ces teintes pour illustrer principalement la peau humaine, les lèvres, les pommettes des joues, les reflets vermillon sur le corps humain. Leur aspect se situe entre celui d'une grisaille et celui d'un émail : il est à la fois transparent et velouté.

LA SANGUINE C'est une grisaille dont les teintes varient du brun chaud au rouge très vif. Elle était employée pour réaliser les modelés d'une chevelure rousse, pour dessiner le visage d'un jeune personnage. Elle peut aussi être traitées en grisaille noire ou brune, pour figurer des éléments en bois.

LE JEAN COUSIN  D'après Nicole Blondel, le « Jean Cousin » serait une couleur de cémentation variant du rosé au brun chaud, obtenue à partir de dérivés du fer (sulfate et peroxyde). Le « Jean Cousin » désigne aujourd'hui les produits utilisés depuis le début du XVIe siècle pour colorer les carnations. Cette appellation proviendrait peut-être du nom de son inventeur (?). Ce terme est utilisé depuis le XIXe siècle par les fabricants de peintures pour verre et céramique : la maison Lacroix.

 

Le stage est d'une durée de 16 heures sur deux jours pour un coût de 250 euros hors taxes par personne, matériel fourni. Création d'une pièce de 20x20 centimètres.

Inscriptions, renseignements, devis et réservations sur le lien contacts.

Page précédente : Présentation du Fusing Page suivante : Une demi journée de libre ?